Plus de 20 000 spectateurs ont assisté aux concerts de Dogora en 2012 

Cette grande suite populaire a beaucoup plu et il nous a été demandé de programmer un ultime concert le 1er juin 2013 salle Lawson-Body à Poitiers. Œuvre originale d'Etienne Perruchon, Dogora comporte une suite de saynètes relatant la vie d'un peuple imaginaire. Le vocabulaire utilisé a été inventé par l'auteur-composiiteur.

"J'ai toujours été attentif au rapport entre le texte et la musique, je me suis donc inspiré de toutes les consonances existantes pour générer un langage imaginaire un trompe-l'oreille en quelque sorte".

La musique très riche en couleur, sur des rythme tantôt dansants, tantôt mélancoliques, tantôt guerriers, est toute autant entraînante pour les spectateurs que pour les choristes.

Dirigés par Dorothée et Augustin Maillard, sont présents sur scène 500 choristes adultes, 100 enfants, 4 solistes, accompagnés par l'orchestre symphonique de l'université.